DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'enfance perdue de Sébastien Tellier

Vous lisez:

L'enfance perdue de Sébastien Tellier

Taille du texte Aa Aa

Sébastien Tellier est “Aller vers le soleil” —c’est le titre de ce morceau— et vers le Brésil pour raconter mais aussi pour se libérer de son enfance.

Sebastien Tellier : “Le Brésil était un endroit parfait pour mon disque parce que j’ai essayé de réécrire mon enfance d’une meilleure façon. Parce que mon enfance était vraiment normale, très commune dans une banlieue éloignée de Paris où toutes les maisons se ressemblent et où il n’y a rien de spécial. Et pour moi c‘était un problème. Ce passé était un problème. Qui suis je vraiment ? Peut-être que je veux être unique parce que je viens de cet environnement où toutes les maisons sont les mêmes… Il y avait beaucoup de questions sur ce passé.”

Sébastien Tellier est dans la musique depuis 2001, il a depuis collaboré avec Daft Punk, a vu ses titres sur des BO comme celle de Lost in Translation de Sofia Coppola et il a même représenté la France, mais en langue anglaise, dans ce sommet du kitch que le concours de l’eurovision.

Sebastien Tellier : “Cet album, quand on l‘écoute, est très heureux, très doux mais en profondeur il est très triste, très très triste. C’est un album qui dit au revoir à mon enfance et je dois devenir un véritable adulte face à la vraie vie avec un bébé et un mariage et donc je dois être très sérieux et cet album explique cela avec l’intensité de la douleur d‘être un véritable adulte parce que c’est si facile d‘être un enfant.”

Le nouvel album du gourou electro pop gaélique s’intitule “L’aventura”.

Bonus interview with Sébastien Tellier