DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Werner Herzog, réédition de 16 de ses films

Vous lisez:

Werner Herzog, réédition de 16 de ses films

Taille du texte Aa Aa

Retour sur la carrière d’un des plus grands réalisateurs allemands Werner Herzog. Seize de ces films font en effet l’objet d’une réédition. Parmi eux Aguirre et la colère de Dieu. Ce film sorti en 1972 était la première collaboration entre Herzog et Klaus Kinski.

Et puis il y a aussi des films moins connus comme “Les nains aussi ont commencé petits” sorti en 1970. C‘était son second long métrage.

Werner Herzog : “J’ai abordé des sujets qui sont pour le moins inhabituels, j’ai tourné un film avec un casting de nains, un film avec des acteurs qui étaient tous sous hypnose, un en Antartique. J’ai tourné des choses sauvages… des mirages j’ai travaillé avec un acteur aux marges de la folie comme Klaus Kinski, cinq films avec lui.”

Cinq films dont Nosfératu Fantôme de la nuit où Isabelle Adjani avait rejoint Kinski.

Werner Herzog : “La plupart du temps j‘étais le plus jeune sur les plateaux de mes premiers films. J’ai commencé les longs métrages quand j’avais 23, 24 ans quelque chose comme ça. Toujours le gamin sur le plateau mais j’ai toujours pris soin des acteurs et ils savent qu’ils deviennent bon dans les films. Normalement ils donnent le meilleur d’eux même avec moi. Et ils le savent.”

Nicole Kidman sera l’actrice principale de son prochain film “Queen of the desert” un biopic sur Gertude Bell l’exploratrice, archéologue et femme politique.

Werner Herzog : “La plupart de mes films parlent d’hommes. A mon âge j’ai découvert que je suis bien meilleur avec des femmes. Et Nicole Kidman est exceptionnelle. Parfois je pense que je n’aurais dû faire que des films sur les femmes.”

Enfin Avec Fitzcarraldo il est couronné à Cannes en 1982. Un tournage long de trois ans au beau milieu de la forêt vierge. Un projet fou tant dans l’histoire du film que dans sa réalisation.