DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des dizaines de morts lors d'un concert en Guinée Conakry

Vous lisez:

Des dizaines de morts lors d'un concert en Guinée Conakry

Taille du texte Aa Aa

Ce devait être une soirée de fête et elle s’est soldée par un drame d’ampleur : mardi soir, une immense bousculade a fait au moins 24 morts lors d’un concert de rap organisé sur une plage de Ratoma, banlieue de la capitale guinéenne, Conakry. Des milliers de jeunes étaient présents pour ces festivités qui avaient lieu au lendemain de l’Aïd el-Fitr qui célèbre la fin du ramadan. On dénombre pour l’instant, d’après la gendarmerie locale, une vingtaine de victimes dont 13 jeunes filles, ainsi que plusieurs dizaines de blessés.

Les causes du drame sont encore connues, mais le Directeur général de l’Agence guinéenne de spectacles est suspendu de ses fonctions. Une enquête a été ouverte pour “situer les responsabilités”, a indiqué la présidence qui évoque “un drame tragique”. Un deuil national d’une semaine a été décrété.

Le 31 décembre dernier, un accident similaire s‘était produit sur une autre plage de Conakry, faisant plusieurs morts. Il n’avait pas donné suite à des sanctions exemplaires.

Cette catastrophe intervient alors que les services de santé du pays, tout comme ceux du Liberia et de Sierra Leone, font face depuis quelques mois, à une épidémie de fièvre Ebola. 415 cas dont 314 mortels ont été recensés en Guinée. À l‘échelle de l’Afrique de l’Ouest, le virus a causé la mort de plus de 670 personnes selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).