DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gaza: tirs d'obus sur une école de l'ONU, "une violation du droit international" (UNRWA)

Vous lisez:

Gaza: tirs d'obus sur une école de l'ONU, "une violation du droit international" (UNRWA)

Taille du texte Aa Aa

L’armée israélienne a dit observer une trêve de quelques heures ce mercredi dans certaines zones de la bande de Gaza. Une brève parenthèse au milieu d’intenses bombardements.

A l’aube, c’est une école gérée par l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) qui a été touchée par des tirs. Le bilan fait état d’au moins 16 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Les responsables de l’UNRWA ont rapidement et fermement réagi. “Nous nous sommes rendus sur le site et avons rassemblé des preuves, a expliqué un porte-parole de l’agence, Christopher Robert Gunness. Nous avons analysé des débris, des cratères et d’autres dégâts. Selon nos premières conclusions, c’est l’artillerie israélienne qui a frappé notre école où 3.300 personnes avaient trouvé refuge. Nous pensons qu’il y a eu au moins 3 impacts. Nous condamnons le plus fermement possible une grave violation du droit international par les forces israéliennes.”

L’agence onusienne affirme avoir transmis à plusieurs reprises aux dirigeants israéliens, la localisation de ses écoles qui accueillent des civils, afin d‘être épargné par les tirs.

Côté israélien, on se justifie en indiquant que des tirs de mortiers avaient eu lieu dans la matinée depuis les environs de l‘école. “Nous sommes en train d’enquêter sur cette affaire”, a ajouté un porte-parole de l’armée israélienne, Peter Lerner. “C’est vrai que c’est une tragédie, mais en aucun cas, l’armée israélienne ne tire intentionnellement sur des locaux des Nations Unies”, a-t-il assuré.

D’après l’ONU, c’est la sixième fois depuis le début du conflit qu’une de ses écoles est directement touchée par des tirs dans la bande de Gaza.