DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Nigeria confronté à la menace du virus Ebola


Nigéria

Le Nigeria confronté à la menace du virus Ebola

Le risque d’un nouveau foyer du virus Ebola. Le Nigeria est sur le qui-vive après l’apparition sur son sol d’un premier cas mortel de fièvre hémorragique. La victime – un fonctionnaire du ministère libérien des Finances – est décédée le 25 juillet.

Les autorités nigérianes tentent actuellement d’identifier toutes les personnes ayant pu être en contact avec cet homme. Cela représente potentiellement 30 000 personnes, selon Sunday Omilabu, professeur à l’hôpital universitaire de Lagos.

Arrivée au Nigeria par avion, la victime était partie de Monrovia, au Liberia. Avec la Guinée et la Sierra Leone, ce pays est en proie depuis mars à une épidémie du virus Ebola sans précédent. Selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), au moins 1201 cas ont été identifiés, dont 672 mortels.

La maladie, pour laquelle aucun vaccin homologué n’existe, n‘épargne pas ceux qui sont en première ligne pour la combattre. Ainsi, le docteur Omar Khan est décédé ce mardi. Considéré comme un héros national, il était responsable de la lutte contre la fièvre hémorragique dans l’est de la Sierra Leone, l’une des régions les plus affectées.

Quatre mois après le début de l‘épidémie, l’horizon reste sombre. L’organisation Médecins sans frontières (MSF) prévient ce mercredi qu’il y a “un réel risque” que d’autres pays soient touchés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Etats-Unis : le campus de UCLA inondé