DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Face au virus Ebola, le Libéria ferme toutes ses écoles


monde

Face au virus Ebola, le Libéria ferme toutes ses écoles

Le virus Ebola a touché un nouveau pays en Afrique de l’ouest, le Nigéria, avec la contamination d’un homme arrivé par avion de Monrovia et décédé à Lagos vendredi dernier. Le pays a placé ses ports et aéroports en état d’alerte.

L’inquiétude se propage aussi en Europe. Au Royaume-Uni, le chef de la diplomatie se veut rassurant et vigilant à la fois.

“ Pour le Royaume-Uni, la question est de savoir si quelqu’un qui a contracté la maladie en Afrique peut tomber malade ici, a expliqué Philip Hammond. Il ne s’agit pas d’une propagation de la maladie au Royaume-Uni parce que franchement, nous avons des procédures de contrôle qui rendent cette hypothèse hautement improbable.”

Le Libéria, l’un des pays les plus touchés, a décidé de fermer toutes ses écoles.

En Sierra Leone, l’ONG Médecins sans frontières très active sur le terrain, s’avoue dépassée par l’ampleur de l‘épidémie.
“Je dirais que nous sommes au sommet de l’iceberg en ce moment parce que le traçage ne fonctionne pas vraiment, témoigne Anja Wolz, coordinatrice de MSF. C’est l’un de nos principaux problèmes : trouver le patient aussi tôt que possible et le diriger vers le centre adéquat. C’est notre travail fondamental face à Ebola,”

Parmi ses différentes initiatives, la France soutient un projet de laboratoire mobile qui doit permettre un diagnostic au plus près des foyers d’infection.

Depuis le début de l’année, le virus a tué plus de 670 personnes en Afrique de l’ouest.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Catalogne: le dialogue de sourd continue entre Madrid et Barcelone