DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La bande de Gaza a connu hier sa journée la plus sanglante

Vous lisez:

La bande de Gaza a connu hier sa journée la plus sanglante

Taille du texte Aa Aa

Au total, plus de 1 300 Palestiniens ont péris depuis le début de l’offensive israélienne. Les trois quarts sont des civils, dont 245 enfants selon l’ONU. Les Nations unies n’ont de cesse de condamner l’attaque de leur école à Jabaliya.

Le responsable de cette agence onusienne pour les réfugiés, Pierre Kraehenbuehl : “les Gazaouis n’ont nulle part où aller. En cas de combats, s’ils se déplacent, ce n’est pas comme s’ils pouvaient franchir une frontière. (…) Et si le dernier refuge que nous pensions pouvoir leur offrir dans notre école n’est pas respecté par toutes les parties, c’est intolérable et le monde doit le savoir.”

Quelques heures après l’attaque de Jabaliya, sur un marché de Chajaya, dans la banlieue est de la ville de Gaza, une nouvelle explosion retentit. Un marché et pris pour cible à plusieurs reprises. Bilan de ce seul raid, au moins 17 morts.

Le gouvernement israélien a plusieurs fois répété qu’il ne cesserait pas les raids tant que les tirs de roquettes du Hamas se poursuivent. Autre objectif, la destruction des tunnels clandestins. Mais pour l’heure, les roquettes pleuvent encore sur Israël. Le conflit semble loin d‘être terminé.