DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des Egyptiens tentent de forcer la frontière tuniso-libyenne


Tunisie

Des Egyptiens tentent de forcer la frontière tuniso-libyenne

La situation chaotique en Libye s‘étend à la frontière avec la Tunisie.
Les gardes-frontières libyens ont ouvert le feu pour repousser des centaines de personnes, des Egyptiens pour la plupart, qui tentent de se réfugier en Tunisie pour fuire les combats.

Un officier de la police tunisienne a été blessé à la jambe ce vendredi par une balle perdue des gardes libyens. En tout, 6 000 personnes sont bloquées au point de passage de Ras Jedir qui a été fermé.

Jeudi, deux Egyptiens qui tentaient de forcer le poste frontière ont été tués lorsque les gardes libyens ont ouvert le feu.

Quelque 350 Egyptiens seulement ont été autorisés cette semaine à entrer en Tunisie. Le pays craint d‘être submergé par les réfugiés et le ministère des affaires étrangères a précisé que la Tunisie n’avait pas les moyens économiques d’accueillir des centaines de milliers de réfugiés.

Pendant ce temps, l‘évacuation des ressortissants étrangers se poursuit. La Grèce a ainsi fermé sa représentation diplomatique et environ 70 de ses résidents ont embarqué à bord d’un navire de la marine marchande affrété par le gouvernement chinois. Le bateau est attendu samedi aux premières heures dans le port du Pirée.

Quarante Français et sept Britanniques ont pour leur part débarqué tôt, ce vendredi, dans le port de Toulon, dans le sud de la France.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La trêve a de nouveau volé en éclats à Gaza