DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le prix des faillites, des échecs et des erreurs

Vous lisez:

Le prix des faillites, des échecs et des erreurs

Taille du texte Aa Aa

Peu importe la cause. Que ce soit une décision de justice, des comportements politiques ou simplement un erreur humaine : les évènements de Business Weekly cette semaine ont une chose en commun : ils se terminent tous par une faillite coûteuse.

Pour la deuxième fois en 12 ans, l’Argentine a fait faillite. Le pays n’a pas honoré le paiement d’un intérêt sur sa dette après avoir échoué à trouver un accord avec deux fonds réfractaires, les fameux fonds vautour.

“Nous avions l’argent cette fois-ci”, a déclaré Buenos Aires. Maigre consolation pour le peuple argentin qui va payer la facture.

Deuxième faillite, deuxième échec : cette fois-ci aussi, après une décision de justice condamnant l’Etat russe à indemniser à hauteur de 50 milliards de dollars, les ex-actionnaires de Ioukos, la compagnie pétrolière que Moscou a poussée à la faillite selon le tribunal.

Et pour finir : les charges financières dues au désastre du Costa Concordia. L‘épave du bateau de croisière a effectué sa dernière escale à Gênes oú il va être démantelé après une coûteuse fin de vie.

Tout ces sujets sont dans le Business Weekly de cette semaine