DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boycott russe sur les pommes : Varsovie demande des compensations à l'UE

Vous lisez:

Boycott russe sur les pommes : Varsovie demande des compensations à l'UE

Taille du texte Aa Aa

Sur ce marché de Moscou, on ne trouve plus de pommes, ni d’autres fruits et légumes venus de Pologne. Leur importation est interdite. La Russie assure que ce boycott s’explique par la présence de résidus chimiques, et d’insectes. Mais ici en Pologne, ces citoyens rejettent cette version, et se mobilisent :

“Nous avons décidé de proposer ces pommes dans la rue, explique Radomir Szumelda, pour dire ce que nous pensons de la politique de Poutine et montrer notre soutien aux paysans. Tout le pays devrait manger des pommes aujourd’hui.”

Car cette interdiction est considérée ici comme une mesure de rétorsion de Moscou, en réponse aux sanctions européennes liées à la question ukrainienne. “Les producteurs et la Pologne ne sont pas fautifs dans cette crise, explique ici Marek Sawicki, le ministre de l’Agriculture, et je veux que tous les producteurs aient une bonne compensation de l’UE, qui couvre au moins les coûts de production.”

Dans cette exploitation, les machines sont à l’arrêt. Une catastrophe. Car la Pologne est le premier exportateur mondial de pommes, avec deux tiers destinés à la Russie.