DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La France et l'Allemagne commémorent le début de la Grande Guerre


France

La France et l'Allemagne commémorent le début de la Grande Guerre

Les présidents français et allemand commémorent ce dimanche la déclaration de guerre de l’Allemagne à la France, le 3 août 1914. Côte à côte, ils ont observé une minute de silence en hommage aux 12 000 soldats inconnus dont les cendres reposent dans la crypte du mémorial du Vieil-Armand.

Sur ce champ de bataille situé dans les Vosges, 30 000 soldats auraient perdu la vie dans les tranchées.

Les deux présidents s‘étaient déjà recueillis il y a un an dans les ruines d’Oradour-sur-Glane, village martyr de la Seconde Guerre Mondiale, où plus de 600 habitants furent massacrés par les nazis.



Aujourd’hui, dans leurs discours respectifs, les deux chefs d’Etat ont célébré le sacrifice des hommes, l’amitié franco-allemande et la construction d’une Europe de la paix. Pour François Hollande, l’histoire franco-allemande peut servir d’exemple pour les pays aujourd’hui en guerre.

“A ceux qui désespèrent du processus de paix au Proche-Orient, quel plus beau message pouvons nous délivrer que celui d’aujourd’hui. L’histoire de la France et de l’Allemagne démontrent que la volonté peut toujours triompher de la fatalité et que des peuples qui ont été regardés comme des ennemis héréditaires peuvent en quelques années se réconcilier” a-t-il déclaré.

“Nos deux grands-pères qui se sont battus l’un contre l’autre, n’auraient pas pu imaginer cette scène” a quant à lui souligné Joachim Gauck. “C’est comme un rêve, mais c’est notre réalité, que les gens, après tant d’effusions de sang, puissent se retrouver et s’unir ainsi.”

Cette journée est la première d’une longue série de commémorations du centenaire de la Grande Guerre. Lundi, une dizaine de chefs d’Etat seront à Liège pour marquer le début du conflit en Europe de l’Ouest : l’invasion de la Belgique par les troupes allemandes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Gaza : frappe sur une école de l'ONU, au moins 10 morts