DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La présidentielle turque suscite peu d'intérêt au sein de la diaspora


Turquie

La présidentielle turque suscite peu d'intérêt au sein de la diaspora

C’est pourtant la première fois que l‘élection se déroule au scrutin universel direct. Et en Allemagne, pays qui accueille la plus grande communauté turque à l‘étranger, les électeurs étaient invités à se présenter notamment au stade olympique de Berlin.

D’après les chiffres de la Commission électorale turque, environ 6 % des gens se sont inscrits pour voter en vue de la présidentielle.

Pour cet homme, “les autorités turques ne font pas assez pour les expatrier. Nous avons besoin d‘être plus soutenus notamment par l’administration. Pourquoi ne pas créer un ministère pour les Turcs vivant à l‘étranger, cela serait très utile”.

Le premier tour de la présidentielle aura lieu le 10 août et le grand favori, c’est le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Malgré des accusations sur sa dérive autoritaires et des scandales de corruption, il pourrait bien l’emporter dès le premier tour.

Mais la campagne très rude a laissé des traces y compris au sein de la communauté turque en Allemagne comme l’explique le co-président des Verts : “quand vous avez ce type de débat, les gens craignent que les positions puissent devenir plus radicales. Nous ici en Allemagne, nous sommes préoccupés, car il y a deux partis, les partisans de l’AKP et l’opposition qui s’affrontent ici aussi. Nous, nous voulons que les gens vivent en paix “.

“Les bulletins de vote des expatriés turcs sont en route pour être dépouillés en Turquie. Ici, dans ce quartier de Berlin qu’on appelle “Little Istanbul”, ils espèrent obtenir un plus grand soutien et plus de services de la part d’Ankara en échange de leurs voix”, explique Nezahat Sevim, notre envoyée spéciale dans la capitale allemande.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelle victoire des jihadistes contre les Peshmergas en Irak