DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Guerre : la responsabilité du présent et de l'avenir


Belgique

Guerre : la responsabilité du présent et de l'avenir

Marche militaire à l’occasion des manifestations qui, à Liège, commémorent le centenaire de l’attaque allemande sur la Belgique.

“C’est une bonne chose, a constaté une jeune anglaise dans le public, que de célébrer tous les soldats qui ont consacré leur vie et qui sont morts à la guerre.”

“Je pense, a appuyé une Belge venue en voisine; qu’il faut rappeler aux jeunes qu‘à tout moment ça peut dégénerer, on a suffisamment de conflits qui sont là. Donc c’est à la fois commémorer le passé mais aussi penser au présent et à tous les lieux qui sont encore des lieux de guerre et d’affrontement malheureusement aujourd’hui.”

Quatre-vingt trois pays engagés dans la Grande Guerre ont été invités pour cette commémoration placée sous le signe de la sobriété. Une douzaine étaient représentés par leurs présidents.

Rudolf Herbert, Euronews : “Le centenaire de la première guerre mondiale a vu la parution de nombreux livres, ainsi que la production de nombreux documentaires sur le conflit. Est ce donc une bonne raison que d’organiser des cérémonies de commémoration avec tant de VIP ? Oui certainement car ces événements sont la preuve pour le public que le personnel politique européen est conscient du passé du continent et qu’ils prennent la responsabilité du présent et de l’avenir.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Libye: les étrangers évacuent pour cause d'insécurité