DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Happé par le conflit syrien, le Liban affronte les djihadistes du nord


Liban

Happé par le conflit syrien, le Liban affronte les djihadistes du nord

Les islamistes ont pris le contrôle de la ville d’Arsaal, une localité sunnite entourée d’agglomérations chiites. Au moins seize soldats libanais ont été tués depuis samedi, mais pas question pour le gouvernement de céder. Le Premier ministre a reçu hier, lundi 4 août, le soutien des Nations unies.

“Il n’existe pas de solution politique avec les extrémistes qui tentent de s’immiscer dans les sociétés arabes avec des slogans étrangers, oppressants, et qui veulent imposer des pratiques dégoûtantes au Liban”, s’insurge le chef du gouvernement Tammam Salam.

Les islamistes de tout bord ont profité du chaos engendré par le soulèvement civil contre Bachar al Assad pour progresser au Liban.
L’assaut lancé depuis samedi contre la ville d’Aarsal est attribué au front al Nosra, la branche d’Al Qaïda en Syrie.

Profondément divisé sur la question syrienne, Beyrouth a fait preuve hier d’une unité peu commune en assurant l’armée de son soutien.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Irak : l'angoisse de la communauté yézidie