DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Argentine : la leader des Grands-mères de la place de Mai retrouve son petit-fils

Vous lisez:

Argentine : la leader des Grands-mères de la place de Mai retrouve son petit-fils

Taille du texte Aa Aa

Trente-six ans d’attente, d’angoisse et d’espoir. Et puis la délivrance et la joie immense par un coup de fil.

Estela Carlotto, la figure historique des Grands-mères de la Place de Mai a enfin retrouver la trace de son petit-fils Guido, disparu pendant la dictature militaire entre 1976 et 1983. Elle ignorait la grossesse de sa fille Laura au moment de sa disparition. Laura fut torturée puis exécutée.

Mais à 83 ans, Estela Carlotto irradie de bonheur : “aujourd’hui, j’ai mes 14 petits-enfants, la chaise vide ne l’est plus, les cadres des photos sans lui ne le seront bientôt plus. Je l’ai vu. Il est beau, c’est un artiste, un bon garçon. Il a cherché, il m’a cherché comme nous l’avons cherché. Et comme je l’ai dit aux autres grands-mères, ils nous trouverons comme nous les avons trouvés. Ne vous découragez pas, dans cette maison, on ne dort pas”.

Guido est un musicien de 36 ans. Après un premier contact téléphonique mardi avec sa famille biologique, il a demandé un peu de temps pour réaliser, avant de les rencontrer.

L’espoir toujours l’espoir pour cette inlassable militante. Au plus fort de la répression, elle a commencé avec d’autres femmes courageuses à manifester Place de Mai en plein cœur de Buenos Aires, devant le palais présidentiel pour réclamer aux autorités militaires leurs enfants ou petits-enfants disparus.

500 bébés d’opposants politiques auraient été enlevés à leurs mère puis adoptés par des dignitaires du régime militaire qui a fait 30 000 morts ou disparus selon les organisations de défense des droits de l’Homme.