DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Craintes grandissantes sur Ebola mais faible contagion possible hors d'Afrique


monde

Craintes grandissantes sur Ebola mais faible contagion possible hors d'Afrique

L’alerte au virus Ebola grandit même si le risque de contagion en dehors de l’Afrique est considéré comme très faible par les spécialistes. Selon le dernier bilan communiqué par l’OMS, près de 900 personnes ont succombé à l‘épidémie de fièvre hémorragique.

Aux Etats-Unis, les deux malades américains touchés par le virus et rapatriés d’Afrique vers un hôpital d’Atlanta ont été traités avec un anticorps expérimental jamais testé auparavant sur des humains et leur état semble s’améliorer.

De son côté, l’Espagne a annoncé qu’elle allait rapatrier un missionnaire espagnol atteint par le virus au Liberia.

Pendant ce temps, le sommet du Comité d’urgence mis en place par l’OMS, l’Organisation mondiale de la Santé a débuté pour deux jours à Genève.

“Le premier élément positif, c’est que le monde a enfin compris le danger auquel nous faisons face en Afrique de l’Ouest. Second élément, nous espérons que de tout cela va sortir un remède contre le virus Ebola, cela serait incroyable”, explique le président de la mission humanitaire SIM aux Etats-Unis qui compte dans ses rangs les deux malades américains infectés.

En attendant, de trouver un remède, les contrôles ont été renforcés dans plusieurs aéroports notamment à Lagos au Nigéria ou à Francfort en Allemagne et British Airways a décidé de suspendre tous ses vols au moins jusqu’au 31 août vers le Libéria et la Sierra Leone, deux des quatre pays africains touchés par l‘épidémie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le bilan du séisme s'alourdit de nouveau en Chine