DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ebola : un missionnaire espagnol rapatrié et état d'urgence au Liberia

Vous lisez:

Ebola : un missionnaire espagnol rapatrié et état d'urgence au Liberia

Taille du texte Aa Aa

Un missionnaire espagnol de 75 ans ayant contracté le virus Ebola au Liberia a été rapatrié à Madrid ce matin. Miguel Pajares Martin est la première personne atteinte par le virus à revenir en Europe. Un dispositif sanitaire exceptionnel a été mis en place. Une autre missionnaire détentrice d’un passeport espagnol et qui travaillait au Liberia dans le même hôpital se trouvait dans l’avion médicalisé. Il n’est pas avéré qu’elle ait contractée le virus.

Avant eux, deux Américains, un médecin et une missionnaire, également atteints par le virus au Liberia où ils luttaient contre l‘épidémie, avaient été rapatriés à Atlanta aux Etats-Unis.

Face à la progression du virus, le Liberia a décrété l‘état d’urgence. Son vice-président a justifié la mise en place de cette mesure exceptionnelle, car “les médecins ne parvenaient pas jusqu’aux patients car ils étaient attaqués. Nous avons donc restreint la liberté de circuler pour nous donner toutes les chances d‘être en mesure de contrôler le virus”.

La Sierra Leone avait déjà fait de même. L’OMS dont la réunion du comité d’urgence se poursuit à Genève a communiqué hier un nouveau bilan de l‘épidémie. Le virus a déjà causé la mort de plus de 932 personnes : 363 en Guinée, 282 au Liberia, 286 en Sierra Leone et deux au Nigeria.