DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Statu quo de la politique monétaire en zone euro

Vous lisez:

Statu quo de la politique monétaire en zone euro

Taille du texte Aa Aa

A l’issue de réunion du mois d’août, la Banque centrale européenne (BCE) annonce qu’elle ne touchera pas à son taux directeur.
Il restera fixé à 0.15%, son plus bas historique atteint en juin,et ce pendant une période prolongée.
L’ inflation est jugée trop faible, et les signes de reprises économique, trop inégaux.

Le président de la BCE Mario Draghi a par ailleurs évoqué à demi-mots la situation en Ukraine :

“Le risque géopolitique renforcé ainsi que les développements dans les pays émergents et les marchés financiers mondiaux, pourraient affecter négativement l‘économie, et notamment les prix de l‘énergie et la demande mondiale pour les produits de la zone euro.”

Mario Draghi a jouté qu’il surveillerait de près les conséquences de la guerre commerciale que se livrent la Russie et l’Union européenne.

Le banquier central est déja confronté notamment à la chute de l’inflation.
En juillet, la hausse des prix a encore ralenti, atteignant son plus bas niveau depuis octobre 2009 : 0,4%.
Un chiffre bien éloigné de l’objectif de la BCE d’une inflation proche – mais inférieure – de 2% à moyen terme.

Si l’inflation reculait encore, la BCE a rappelé qu’elle pourrait injecter davantage de liquidités dans l‘économie par le biais d’achats d’actifs.