DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Israël refuse de négocier "sous les bombes" du Hamas


Israël

Israël refuse de négocier "sous les bombes" du Hamas

Les frappes israéliennes ont fait cinq morts vendredi, dont au moins un enfant de dix ans. Après trois jours de trêve, les raids de Tsahal ont visé principalement des zones vidées de leurs habitants, c’est pourquoi les victimes sont moins nombreuses.

Malgré la reprise des hostilités, les dirigeants du Hamas ont dit qu’ils étaient prêts à poursuivre les pourparlers, contrairement à Israël qui refuse de négocier sous le feu.

Lors d’une émission télévisée, Tzipi Livni, la ministre israélienne de la Justice a affirmé qu’il fallait continuer à agir avec force : “Ils nous tirent dessus, et ils doivent être frappés en retour, et non de manière proportionnée, mais plus fort” a-t-elle déclaré.

Dans le Sud d’Israël, deux personnes ont été blessées par ces échanges de projectiles. En tout, soixante roquettes ont été tirées vendredi depuis la bande de Gaza, auxquels ont répondu plus de 80 raids israéliens.

L’opération “Bordure protectrice” lancée il y a un mois par Israël pour détruire les capacités militaires du Hamas a fait 1900 morts côté palestinien, dont des centaines d’enfants. Côté israélien, il y a eu 67 victimes : 64 soldats et trois civils.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

L'exode des minorités religieuses irakiennes