DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ebola : la Guinée ferme ses frontières, le Nigéria décrète l'état d'urgence


monde

Ebola : la Guinée ferme ses frontières, le Nigéria décrète l'état d'urgence

Les pays africains concernés par le virus Ebola restent sur le pied de guerre. La Guinée a décidé de fermer ses frontières avec la Sierra Leone et le Libéria. Et le Nigeria a décrété à son tour l‘état d’urgence ce vendredi.

Le président nigérian Goodluck Jonathan a débloqué une enveloppe de 8 millions et demi d’euros pour combattre la maladie.

“ Le président Jonathan appelle à cesser immédiatement le transfert des cadavres d’une communauté à l’autre et de l‘étranger à l’intérieur du pays, a déclaré son porte-parole Reuben Abati. Chaque mort doit être signalée aux autorités compétentes et des précautions spéciales doivent être prises dans le maniement des corps.”

Le président a également demandé aux écoles de prolonger les vacances jusqu‘à ce qu’une meilleure évaluation de la menace soit établie.

139 personnes suspectées d‘être porteuses du virus sont en observation dans les hôpitaux.

Même s’il n’existe toujours pas de vaccin, la chercheuse américaine Erica Ollman Saphire rappelle que des progrès ont été réalisés. “Nous savions que cela fonctionnait sur les souris et sur les primates non humains, explique-t-elle. La prochaine étape, ce sont les essais sur l’homme. Ceux-ci étaient programmés pour 2015 et ils n’ont pu être menés avant que l‘épidémie n’apparaisse.”

L’OMS a décrété une mobilisation internationale contre la maladie. Elle a demandé des contrôles aux points de sortie des pays africains concernés et des précautions pour les compagnies aériennes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Entre la tempête Iselle et l'ouragan Julio, Hawaï retient son souffle