DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ebola : la présidente libérienne présente ses excuses pour sa gestion de la crise


Libéria

Ebola : la présidente libérienne présente ses excuses pour sa gestion de la crise

Les autorités des pays africains touchés par le virus Ebola sont malmenées en raison de leur gestion de la crise. Au Libéria, ce sont des travailleurs sanitaires en colère qui ont accueilli samedi la présidente Ellen Johnson Sirleaf. Pas assez d’ambulances, des conditions de travail éprouvantes, toujours pas de primes… Face à ces griefs nombreux,
la présidente a été contrainte de présenter ses excuses.

En Guinée, c’est un couac qui affaiblit les autorités. Le ministre de la santé qui avait annoncé la fermeture prochaine des frontières du pays a été rappelé à l’ordre : aucune décision en ce sens n’a finalement été prise.

La lutte contre la maladie reste difficile, en raison des préjugés et des superstitions.
“Moi, je dis que la maladie existe mais je ne me sens pas menacé parce que je suis un vrai Africain, je ne crois pas être menacé” témoigne un Nigérian.

Dans ce pays, les réseaux sociaux tentent de réagir avec humour face à l‘épidémie, suggérant par exemple comme moyen préventif de rajouter du sel dans l’eau de bain et de boisson. Des plaisanteries qui ne sont pas du goût de tout le monde dans un pays où sept cas ont été répertoriés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ouverture des bureaux de vote pour la présidentielle en Turquie