DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Recep Tayyip Erdogan, sur les pas d'Atatürk ?

Vous lisez:

Recep Tayyip Erdogan, sur les pas d'Atatürk ?

Taille du texte Aa Aa

Une présidentielle sans surprise en Turquie. Le grand favori, Recep Tayyip Erdogan, 60 ans, remporte le scrutin. La victoire devrait lui permettre de mettre en œuvre son ambition ces cinq prochaines années : continuer la construction d’une nouvelle Turquie, promettait-il pendant la campagne.

Son parti, l’AKP, a remporté toutes les consultations électorales depuis octobre 2002.Malgré l’usure de douze ans de pouvoir, les scandales et les critiques sur sa dérive autoritaire et islamiste, le chef du gouvernement islamo-conservateur reste l’homme politique le plus populaire de Turquie.

Avec Erdogan à la tête du gouvernement, la Turquie a largement profité de dix ans d’une croissance économique exemplaire. Le pays a redressé son économie, remboursé ses dettes et revalorisé sa monnaie. C’est aussi durant ses mandats successifs que débutent les négociations d’adhésion avec l’Union européenne.

Recep Tayyip Erdogan a réussi à imposer à ses partisans à l’intérieur du pays, et au delà, l’image d’un dirigeant qui compte dans le monde musulman. Malgré une série de ratés diplomatiques, comme en Syrie ou en Egypte.

Grâce à sa victoire à la présidentielle, Erdogan, ancien footballeur amateur toujours passionné par ce sport, détiendra le record de la longévité politique après Mustafa Kemal Atatürk, le fondateur de la Turquie moderne et laïque née sur les ruines de l’Empire ottoman.