DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Confusion autour du convoi humanitaire russe parti pour l'Ukraine


Ukraine

Confusion autour du convoi humanitaire russe parti pour l'Ukraine

Un imposant convoi de camions russes est en route actuellement vers l’Ukraine avec son bord du matériel humanitaire destiné aux populations civiles. Moscou a pris seul cette initiative contre l’avis de Kiev et des Occidentaux. Et malgré les apparences, la Croix-Rouge ne semble pas, pour l’instant, participer à cette opération.

‘‘Nous avions dit que nous pourrions y participer, mais que nous avions besoin avant de clarifications concernant les modalités et les mesures pratiques qui doivent être mises en œuvre’‘, explique Laurent Corbaz, responsable des opérations du CICR pour l’Europe et l’Asie centrale.

Les autorités ukrainiennes ont averti qu’elles ne laisseront pas passer le convoi russe. Elles doutent du contenu des cargaisons et des réelles intentions de Moscou. “Stoppez l’agression, stoppez les terroristes russes, stoppez les bombardements, stoppez votre propagande cynique, et il n’y aura pas besoin d’une aide humanitaire’‘, a lancé à l’adresse de Moscou Danylo Lubkivsky, le vice-ministre ukrainien des Affaires étrangères.

De son côté, la Russie assure l’Occident de sa bonne foi et indique que le convoi est sans escorte militaire. Le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, appelle la Croix-Rouge à collaborer. “J’espère que, dans un avenir très proche, cette action humanitaire aura lieu sous les auspices de la Croix-Rouge internationale. Nous nous sommes mis d’accord avec le gouvernement ukrainien sur tous les détails de cette opération. J’espère que les partenaires occidentaux ne nous mettront pas des bâtons dans les roues.’‘

Les 280 camions russes pourraient arriver ce mercredi soir dans la région ukrainienne de Kharkiv. Ils transporteraient des tonnes de céréales, de sucre, de matériel médical ainsi que des générateurs.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Deuxième jour de trêve à Gaza, poursuite des négociations au Caire