DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ebola : le prêtre espagnol rapatrié à Madrid a succombé au virus


Espagne

Ebola : le prêtre espagnol rapatrié à Madrid a succombé au virus

Il est le premier Européen à succomber au virus Ebola. Le prêtre espagnol Miguel Pajares est mort à Madrid. Il avait contracté la maladie au Liberia, où il officiait comme missionnaire. Il avait été rapatrié en Espagne, jeudi dernier, dans une capsule hermétique en plastique afin d‘éviter tout risque de contagion.

L‘épidémie a fait, selon un dernier bilan, plus de 1.000 morts, principalement en Guinée, Sierra Leone, au Liberia et dans une moindre mesure au Nigeria. Des médecins chinois sont arrivés en renfort. Ils ont notamment apporté des masques de protection, des gants et du désinfectant, qui manquent cruellement dans les régions touchées par le virus.

‘‘Les gens meurent et la maladie se propage très rapidement dans les zones surpeuplées. Elle est incontrôlable. C’est devenu une crise mondiale’‘, souligne le Libérien James Dorbor Jallah, membre du groupe de travail sur Ebola.

Devant la gravité de l‘épidémie, l’OMS, l’Organisation mondiale de la Santé, a approuvé l’emploi en Afrique de l’Ouest d’un sérum expérimental, qui a eu des effets positifs sur des patients américains rapatriés aux États-Unis, mais qui n’a pas empêché la mort du missionnaire espagnol.

Enfin, le Liberia a renforcé son dispositif de sécurité en plaçant en quarantaine la région de Lofa, au nord. C’est la troisième région qui est concernée par une telle mesure.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Interrogations autour d'un convoi russe à destination de l'Ukraine