DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : les Pechmergas demandent des armes


Irak

Irak : les Pechmergas demandent des armes

Un check point tenu par des Pechmergas, des combattants kurdes à l’entrée de Makhmour dans le nord de l’Irak. La ville a été reprise dimanche dernier sans réels combats la centaine de djiadiste ayant quitté les lieux devant l’offensive kurde. Par la voix de leur général, Sadi Ali Amer, les Pechmergas demandent des armes pour poursuivre leur lutte : “Toutes ces armes, des mitrailleuses, des lances-roquettes, des VAB, des fusils de précisions, des mortiers, des roquettes anti-char, des tanks, toutes ces armes dont disposent les troupes d’autres pays et particulièrement les Américains qui ont un matériel perfectionné.”

Au plan militaire, le patron du Pentagone Chuck Hagel a confirmé que Washington transférait des armes, sans détailler le type de matériel, via le gouvernement irakien.
La Grande-Bretagne envoie pour sa part “un petit nombre d’hélicoptères Chinook .
La France et l’Italie plaident pour une réunion ministérielle d’urgence des 28 pour parler de la livraison éventuelle d’armements aux Kurdes irakiens.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Plusieurs centaines de clandestins tentent d'entrer en Europe