DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le calme règne à Bagdad alors que les Kurdes reprennent la main

Vous lisez:

Le calme règne à Bagdad alors que les Kurdes reprennent la main

Taille du texte Aa Aa

Un déploiement inhabituel de forces dans des zones stratégiques à Bagdad a été le corollaire de la crise politique irakienne. La situation est toutefois restée calme en dépit de l’annonce du
premier ministre sortant Nouri al-Maliki. Ce dernier dont la coalition a remporté les législatives a en effet l’intention de déposer une plainte contre le président qu’il accuse d’avoir violé la Constitution en désignant son successeur Haïder al-Abidi. Une nomination largement approuvée par la communauté internationale qui critique son autoritarisme et son choix de marginaliser la minorité sunnite.

Sur le plan militaire, les forces kurdes ont repris la main sur les djiadistes de l’Etat islamique, au cinquième jour des frappes aériennes menées par les Etats-Unis.

La Grande-Bretagne a procédé à un deuxième parachutage d’aide humanitaire dans le nord de l’Irak. L’armée de l’air britannique a pu acheminer 15.900 litres d’eau et 816 lampes solaires à la minorité yazidie réfugiée dans les montagnes de Sinjar pour fuir l’avancée des jihadistes de l’Etat islamique (EI).

En deux mois, les combats ont chassé de chez eux près de 200.000 personnes.
Précédés par leur réputation de cruauté les jihadistes ont fait fuir les populations en quelques heures à peine.