DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Robin Williams : Hollywood perd son capitaine

Vous lisez:

Robin Williams : Hollywood perd son capitaine

Taille du texte Aa Aa

L’acteur américain Robin Williams a été retrouvé mort lundi à son domicile après s‘être apparemment suicidé. Pendant quatre décennies, il est passé du comique au dramatique, enchaînant les succès critiques et publics.

On le découvre dans les années 70 dans la série télévisée “Mork and Mindy”, il joue un extra-terrestre, rôle pour lequel il reçoit son premier Golden Globe.

Son rôle d’animateur radio dans “Good Morning Vietnam”, de Barry Levinson, lui permet d’acquérir une renommée mondiale.
Il conquiert le grand public avec un rôle poignant de professeur brillant dans “Le cercle des poètes disparus” de Peter Weir en 1989.
Puis dans un registre comique dans des films comme “Madame Doubtfire” en 1993, et dans la série de films “La nuit au musée”.

C’est grâce à sa performance dans “Will Hunting” face à Matt Damon qu’il reçoit son seul Oscar en 1998, dans la catégorie meilleur second rôle. “Je tiens à remercier mon père, là-haut, qui m’a répondu quand je lui ai dit que je voulais être acteur : “merveilleux, mais apprends un autre métier au cas où, comme soudeur”.

Dès l’annonce de la disparition de Robin Williams, anonymes, acteurs et même le président Barack Obama, tous ont rendu hommage au “génie comique”, à sa gentillesse, à ses talents d’improvisation et d’imitation, à sa générosité.

Le comédien de 63 ans souffrait d’une sévère dépression. Il avait lui-même parlé ouvertement par le passé de ses batailles avec l’alcool et la drogue. Avec trois films en post-production, il avait récemment avoué être retombé dans l’alcoolisme pour tenir le rythme. Il en a toujours parlé ouvertement comme en 2006 : “C‘était merveilleux de savoir que je n‘étais pas seul, c’est essentiel. Quand vous sortez de désintoxication, ca vous motive. Et on se demande comment on a pu tomber aussi bas.”

“Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !”, Zelda Williams, sa fille, lui rend hommage avec les mots du Petit Prince de Saint-Exupéry.

Avec la mort de Robin Williams, Hollywood perd son capitaine et le cercle des poètes disparaît.