DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

130 conseillers militaires américains supplémentaires en Irak


Irak

130 conseillers militaires américains supplémentaires en Irak

A peine nommé, le nouveau Premier ministre irakien est déjà contesté par les armes. Une attaque suicide tout près de la résidence d’Haïdar al-Abadi à Bagdad a détruit une grande partie d’un immeuble sans qu’aucune victime ne soit à déplorer.

En revanche, 17 personnes ont été tuées dans deux attentats à la voiture piégée dans des quartiers chiites de la capitale.

“Quel crime avons-nous commis ? s’interroge une habitante. Ils ont détruit les commerces et les bâtiments. Quel crime ces petits garçons ont-ils commis ?”

Le nouveau Premier ministre a obtenu le soutien des Etats-Unis mais aussi de l’Iran qui lui demandent tous deux de former de toute urgence un gouvernement d’unité où soient représentés les différents groupes et confessions du pays.

Pendant ce temps, dans le Kurdistan irakien, les Etats-Unis poursuivent leur frappes aériennes pour contenir l’avancée de l’Etat islamique et protéger leur personnel diplomatique à Erbil.

Le secrétaire américain à la défense, Chuck Hagel , a fait une autre annonce sur un camp de l’US marine, aux Etats-Unis.
“J’ai demandé au président et il l’a autorisé, d’aller de l’avant en envoyant 130 conseillers militaires supplémentaires dans le nord de l’Irak, dans la région d’Erbil” a-t-il déclaré.

Dans le Kurdistan, les Etats-Unis continuent de fournir des armes aux peshmergas qui réclament d’urgence des roquettes, des obus de mortier et même des chars pour faire face à l’Etat islamique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Pour la première fois, la médaille Fields revient à une femme