DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Égypte : Moubarak dément avoir ordonné le meurtre de manifestants


Egypte

Égypte : Moubarak dément avoir ordonné le meurtre de manifestants

“ Moi, Hosni Moubarak, qui me trouve devant vous aujourd’hui, n’ai pas du tout ordonné le meurtre de manifestants ni que le sang d‘Égyptiens soit versé”.
C‘était ce mercredi au tribunal du Caire, où l’ancien raïs comparaît en appel pour complicité de meurtre de manifestants lors de la révolution de 2011. Moubarak, qui a pris longuement la parole, a rejeté toutes les accusations portées contre lui et s’est même félicité de se son bilan après trente ans de présidence.

Dans les cafés du Caire, ils étaient nombreux à l‘écouter. Certains estiment que sa place n’est pas dans un tribunal. “Le président Moubarak ne mérite pas ce qu’il lui arrive aujourd’hui, dit cet Égyptien. On peut dire que c’est un patriote de première classe. On lui est reconnaissant d’avoir dirigé une armée qui a été capable de protéger cette nation de tous les ennemis.’‘

D’autres ont moins de compassion et estiment que la chute de Moubarak, consécutive à la révolution du 25 janvier, a marqué un tournant en Égypte.
“Je ne veux pas qu’on efface la révolution du 25 janvier, dit cet homme, elle nous a permis d’ouvrir des portes, elle m’a permis de vous parler aujourd’hui et de vous donner mon opinion en totale liberté.’‘

La justice égyptienne rendra son verdict le 27 septembre. Lors de son premier procès, Hosni Moubarak avait été condamné à la prison à perpétuité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ebola : la dépouille du prêtre espagnol a été incinérée