DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Kiev refuse l'entrée sur son sol d'un convoi humanitaire russe

Vous lisez:

Kiev refuse l'entrée sur son sol d'un convoi humanitaire russe

Taille du texte Aa Aa

Parti de Russie, ce dernier se rapproche de la frontière ukrainienne qu’il atteindra dans les prochaines heures.

Le gouvernement ukrainien comme les Occidentaux soupçonnent ce convoi d‘être une version moderne russe du cheval de Troie. Ils craignent que cette opération humanitaire masque une destabilisation voir des renforts pour les séparatistes pro-russes en difficulté.

Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk est vent débout : “le cynisme des Russes est sans bornes. D’abord, ils nous livrent des chars, des lance-roquettes multiples Grad, des terroristes et des bandits qui tuent les Ukrainiens et ensuite de l’eau et du sel”, dénonce le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

Près de 300 camions font partie de ce convoi qui doit être acheminé jusqu‘à la frontière russo-ukrainienne. Selon Kiev, les camions ne seront autorisés que si la Croix-Rouge internationale a pu procéder à un examen minutieux des marchandises.

Des négociations ont été engagées sur ce point et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov assure avoir reçu le feu vert définitif de Kiev : “nous avons élaboré un plan qui tient compte de toutes les exigences de la partie ukrainienne sur tous les aspects de l’opération, y compris l’itinéraire suggéré par Kiev, même si c’est plus long que prévu”.

La Croix-Rouge internationale affirme que “les discussions sont toujours en cours et qu’elle a besoin de plus de détails et de vérifications sur la composition du convoi”.