DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : six alpinistes se tuent dans le massif du Mont-Blanc


monde

France : six alpinistes se tuent dans le massif du Mont-Blanc

Les corps sans vie de cinq des six alpinistes partis pour réaliser l’ascension de l’aiguille d’Argentière ont été retrouvés ce matin à 9 heures par une équipe du PGHM (Peleton de Gendarmerie de Haute Montage) de Chamonix. Plus tard dans la journée, les secouristes ont découvert dans une crevasse le sixième alpiniste, lui ausi décédé. La préfecture du département de Haute-Savoie a indiqué que les six personnes étaient de nationalité française.

La cordée était composée de cinq stagiaires de l’UCPA, encadrée par un guide expérimenté de cette association française spécialisée dans les pratiques sportives. Ils étaient partis mardi matin. pour tenter de réaliser l’ascension l’aiguille d’Argentière, culminant à 3 901 mètres. Ce sommet du massif du Mont-Blanc se trouve à la frontière franco-suisse entre le département de Haute-Savoie et le canton du Valais.

Hier soir, les six personnes n‘étaient pas arrivées au refuge d’Argentière où elles devaient passer la nuit. L’alerte a été donnée par le gardien du refuge, ne voyant pas le groupe arriver. Le gardien a indiqué que le guide de 42 ans était expérimenté, faisant cet itinaire (ascension de l’aiguille d’Argentière par l’arête de Flèche rousse) tous les 15 jours. Il a également déclaré que le groupe était parti mardi à 4h du matin dans de très bonnes conditions en ajoutant qu’une perturbation est arrivée hier soir vers à 18h, masquant le sommet de l’aiguille. Le groupe de stagiares était constitué d’une femme et de quatre hommes, âgés de 30 à 42 ans. Ils participaient à un stage de perfectionnement de deux semaines. Le commandant du PGHM a d’ailleurs indiqué que “ces alpinistes n‘étaient pas des novices”.

Les recherches, rendues difficiles par de mauvaises conditions météorologiques, ont débuté hier soir jusqu‘à 22h30 pour reprendre ce matin. Cinq corps, dont celui du guide, ont été retrouvés vers 9h entre 3 500 et 3 700 mètres. Plus tard dans la journée, les secouristes dépêchés sur place ont retrouvé le corps de la sixème personne disparue. Le préfet de Haute-Savoie a confirmé lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Chamonix cet après-midi la mort du dernier membre de la cordée. Son corps, sans vie, a été dégagé d’une crevasse par les gendarmes du PGHM. Selon ces derniers, la cordée a “dévissé sur le Glacier du Milieu, sur l’itinéraire de retour” et l’accident a sans doute eu “lieu vers la mi-journée”. Les secouristes ont également indiqué qu’ils avaient “la certitude qu’ils sont décédés sur le coup après une chute de 250 mètres”.

Cet été est l’un des plus dramatiques en haute montagne de ces dernières années. Depuis le début de la saison estivale, 17 personnes sont mortes ou disparues dans le massif du Mont Blanc a indiqué la préfecture de Haute-Savoie.

Prochain article

monde

[Vidéo] Un bébé sauvé de justesse après une chute sur les rails du métro londonien