DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A Gaza comme dans le sud d'Israël, l'espoir d'une trêve enfin durable


Gaza

A Gaza comme dans le sud d'Israël, l'espoir d'une trêve enfin durable

Le calme est précaire depuis l’instauration hier soir d’un nouveau cessez-le-feu de cinq jours. Réfugiés par milliers dans les écoles de l’ONU transformées en centres de vie provisoire, les Gazaouis, durement meurtris tentent malgré tout de penser à l’avenir et d’y voir un coin de ciel bleu.

“Nous espérons qu’après cinq jours, il y aura une solution permanente afin de mettre fin au massacre qu’Israël et ses alliés commettent. Et nous demandons aux négociateurs palestiniens au Caire qu’ils ne reviennent pas, qu’ils ne cèdent pas jusqu‘à ce que toutes les demandes palestiniennes soient acceptées”, explique cet habitant de Gaza.

A quelques kilomètres de là, en Israël et dans la ville d’Ashkelon où de nombreuses roquettes du Hamas ont été lancées, la population aspire elle aussi à une trêve durable et à la paix comme l’explique cette femme : “je veux croire que cette fois le cessez-le-feu se terminera par un accord, je l’espère. Mon mari a été un mois dans l’armée, et cela a été très dur. Alors, j’espère qu’ils ne seront pas appelés de nouveau”.

Derrière ce paysage propice à la détente, c’est pourtant l’angoisse qui prédomine et la crainte d’un retour des hostilités entre le Hamas et l’armée israélienne, qu’on vit ici, en première ligne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La police britannique perquisitionne un des logements de Cliff Richard