DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : état d'urgence humanitaire de niveau trois pour l'Onu


Irak

Irak : état d'urgence humanitaire de niveau trois pour l'Onu

Comme en Syrie, comme au Sud Soudan, le niveau d’urgence humanitaire en Irak est désormais au niveau trois, le plus élevé. L’Organisation des Nations Unies a pris cette décision pour faire face à une situation qui s’aggrave dans le nord du pays, dit-elle, avec des centaines de milliers de personnes déplacées depuis le mois de juin à cause de l’avancée des jihadistes de l‘État islamique (EI).

“Le niveau trois a été décrété principalement parce que l’ampleur de l’urgence excède désormais les capacités du dispositif dans le pays de l’ONU et de ses partenaires”, justifie Brendan McDonald, le responsable du Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires.

Les déplacés sont sous perfusion de l’aide internationale. À l’instar des Etats-Unis, le Royaume-Uni a procédé à diverses opérations de largage de vivres et de matériel, notamment dans les montagnes de Sinjar, où se trouvent plusieurs milliers de membres de la communauté Yézidi.

Ce jeudi soir, le discours des dirigeants occidentaux se voulait néanmoins optimiste : “il y a moins de personnes que prévu dans la montagne. Nous avons également pu constater que l’aide britannique larguée a fait la différence et est parvenue aux gens”, a affirmé le Premier ministre britannique David Cameron.

La Grande-Bretagne a d’ailleurs suspendu les largages. Un discours et des décisions que l’on retrouve du côté de Washington. Ainsi, Barack Obama a revu l’ambition des opérations humanitaires américaines à la baisse, notamment vis-à-vis des Yézidis du mont Sinjar : “nous ne nous attendons pas à devoir mener des opérations supplémentaires pour évacuer ces gens des montagnes, et il est peu probable que nous devions poursuivre les largages d’aide humanitaire au-dessus des montagnes”, a-t-il dit.

L’interruption de ces mesures extrêmes ne signifie pas pour autant que la crise humanitaire est terminée, bien au contraire. Car les besoins des centaines de milliers déplacés de tous les âges sont chaque jour plus importants.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'armée ukrainienne gagne du terrain