DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Aide humanitaire envoyée en Irak


Irak

Aide humanitaire envoyée en Irak

Deux jours après avoir largué, à quatre reprises, des tonnes d’aide humanitaire dans le nord de l’Irak, la Grande-Bretagne réexamine les besoins de la population.

L’approvisionnement en eau potable, en lampes et en milliers de tentes semble suffisant sur les monts Sinjar, selon le gouvernement Cameron.
850 000 civils, des Yézidis, issus de la minorité kurdophone, se sont réfugiés dans cette région après deux semaines d’offensive des jihadistes de l’Etat islamique.
Londres a envoyé un expert sur le terrain pour recenser les besoins des déplacés.

C’est plus à l’est, ce vendredi, que l’Allemagne a envoyé 36 tonnes de médicaments, de matériel médical, de nourriture et de couvertures, précisément, à Erbil, la capitale régionale du Kurdistan irakien.

Sur la base aérienne de Hohn, la ministre allemande de la défense, Ursula Von Der Leyen, expliquait que ce n‘était que le début des opérations : “nous travaillons dur pour envoyer tout ce qui sera nécessaire, nous travaillons aussi sur la question de l’envoi d‘équipement comme des casques, des gilets pare-balles, des camions tout-terrain (Unimogs), cela pourrait être plus précis dans les jours à venir. Ce sont les prochaines étapes que nous préparons.”

L’objectif de la communauté internationale est de venir en aide aux centaines de milliers de déplacés des minorité yézidie et chrétienne, et de freiner l’avancée des jihadistes de l’Etat islamique en Irak.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ebola : destruction d'un bidonville à Conakry