DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La double marche des opposants émaillée de heurts au Pakistan


Pakistan

La double marche des opposants émaillée de heurts au Pakistan

Les partisans de l’ancien joueur de cricket Imran Khan ont lancé un mouvement de Lahore vers Islamabad, la capitale pour exiger la démission du gouvernement de Nawaz Sharif. Ils accusent le Premier ministre de fraude électorale.

Lors de cette marche baptisée “marche de la liberté” en référence au 67ème anniversaire de l’indépendance du Pakistan, des coups de coups de feu ont été tirés sur le convoi d’Imran Khan, qui n’a pas été blessé selon sa porte-parole.

Un autre cortège de manifestants anti-gouvernementaux converge vers la capitale. Celui des partisans de Tahir-ul-Qadri. Rentré en juin dernier du Canada, il dirige un réseau de mosquées et d‘écoles islamiques, et il a l’intention de mettre en place une occupation permanente jusqu‘à la démission du Premier ministre.

Les deux hommes sont accusés de jouer le jeu de l’armée ou d’une partie des puissants services de renseignements dans un pays abonné aux coups d‘État.

Les partisans du Premier ministre Nawaz Sharif, “les partisans du Tigre” ont riposté avec leur propre manifestation tout en niant les accusations de fraude électorale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ebola : destruction d'un bidonville à Conakry