DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Michael Brown : la population de Ferguson réclame l'inculpation de l'officier qui a tiré


Etats-Unis

Michael Brown : la population de Ferguson réclame l'inculpation de l'officier qui a tiré

Les bras en l’air, les manifestants ont continué de protester dans la banlieue de Saint-Louis, mais se sont dispersés avant le couvre-feu. Il y a eu toutefois 7 arrestations après minuit.

La mort controversée du jeune afro-américain, abattu par un policier blanc, agitent Ferguson depuis plus d’une semaine.
Des émeutes, des violences, des pillages ont souvent suivi les défilés de protestation. Hier, les commerçants de Ferguson tentaient de se protéger des pillages par tous les moyens, alors que le gouverneur du Missouri décidait d’instaurer un couvre-feu entre minuit et cinq heures du matin :

“Ce n’est pas destiné à réduire les habitants de Ferguson au silence, mais à contenir ceux qui, par leurs actions, noient la voix du peuple. Nous ne laisserons pas une poignée de pillards mettre en danger le reste de cette communauté” avait expliqué Jay Nixon.

Hier après-midi aussi, l’association nationale des avocats et juges afro-américains (Black Lawyers For Justice) avait aussi organisé sa manifestation.
Criant “black power”, les protestataires réclament l’inculpation pour homicide du policier de 28 ans qui a tiré sur Michael Brown.

“Nous voulons êtres sûrs que l’officier Darren Wilson soit inculpé et amené devant la justice.”(Malik Shabazz, président de l’association)

Les versions des faits entre les témoins et la police diffèrent tellement qu’il est difficile d’y voir clair pour l’instant.
Mais, une chose est sûre, le jeune homme de 18 ans n’avait pas d’arme lorsqu’il a été abattu.

Acte raciste, bavure, erreur de jugement, légitime défense… Les enquêteurs du FBI vont devoir le déterminer.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Reprise des pourparlers de paix à Cuba entre Bogotá et les FARC