DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kiev accuse les séparatistes d'avoir abattu des civils


Ukraine

Kiev accuse les séparatistes d'avoir abattu des civils

Bataille de communication en Ukraine.
Kiev accuse les séparatistes pro-russes d’avoir abattu des civils près de Louhansk. Selon les forces ukrainiennes, un convoi transportant des réfugiés aurait été la cible de tirs alors qu’il empruntait un couloir humanitaire.

Les réfugiés se seraient retrouvés au milieu des combats alors que les séparatistes menaient une contre-offensive près de la ville de Khriachtchouvate. Les forces ukrainiennes tentent de reprendre Louhansk, aux mains des rebelles depuis avril.

“Pas très loin de Louhansk, sur la route entre Khriachtchouvate et Novosvitlivka, une colonne de réfugiés – qui essayaient de fuir la zone – a été frappée par des lance-roquettes multiples Grad et des mortiers livrés par la Russie. De nombreuses personnes sont mortes, y compris des femmes et des enfants”, a ainsi déclaré Andriï Lyssenko, le porte-parole du conseil ukrainien de sécurité et de défense.

Ces accusations ont été aussitôt rejetées par les rebelles pro-russes qui disent ne pas avoir les moyens de lancer des missiles Grad, contrairement aux forces ukrainiennes.

Les séparatistes ont mis Kiev au défi de produire des preuves pour étayer ses accusations.

Le convoi humanitaire russe est lui toujours bloqué à la frontière, malgré l’accord trouvé dimanche à Berlin. D’après l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), les camions pourront pénétrer en Ukraine lorsqu’il sera possible d’assurer leur sécurité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'armée irakienne veut reprendre Mossoul