DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irak : les jihadistes sous pression

Vous lisez:

Irak : les jihadistes sous pression

Taille du texte Aa Aa

L’armée irakienne et les combattants kurdes ont repoussé l‘État islamique dans le nord-est du pays. Le groupe, accusé d’exécutions sommaires, de viols et de persécutions, a profité du chaos politique dans un pays profondément divisé entre sunnites et chiites.

À Washington, le président américain a d’ailleurs de nouveau appelé le Premier ministre irakien à former un gouvernement d’union nationale. “L‘État islamique menace tous les Irakiens et toute la région”, a déclaré Barack Obama. “Ils prétendent défendre les intérêts sunnites, mais ils tuent des hommes, des femmes, et des enfants sunnites. Ils disent s’attaquer à des forces étrangères, pourtant ils recrutent des combattants étrangers pour promouvoir leur idéologie haineuse. Le peuple irakien doit les rejeter et s’unir pour les mettre dehors, comme nous l’avons vu sur le barrage de Mossoul.”

Sur le terrain, l’armée américaine a multiplié les frappes aériennes ce qui a notamment permis aux loyalistes de reprendre le contrôle du principal barrage du pays, à Mossoul. Après avoir repris le contrôle du barrage, les forces kurdes combattaient un “petit nombre” de jihadistes dans la localité de Tal Kayf, plus au sud-est.