DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Emploi, économie : comment l'embargo russe peut affecter l'UE


économie

Emploi, économie : comment l'embargo russe peut affecter l'UE

Si la Commission européenne a déjà déboursé 125 millions d’euros pour voler au secours des agriculteurs, moins de deux semaines après l’embargo russe sur les produits frais, elle pourrait bien mettre encore la main au porte-monnaie.

Selon une étude de ING International Trade, l’embargo pourrait affecter l‘économie à hauteur de près de 5 milliards d’euros au sein de l’Union européenne.
Par ailleurs, environ 130 000 emplois seraient en jeu dans ces échanges commerciaux avec la Russie.

Les pays baltes, par leur taille et leur proximité avec Moscou, apparaissent particulièrement dépendants de ces échanges en matière d’emploi.

De manière générale, la demande russe permet à l’UE d’exporter près de 87 milliards d’euros de biens, soit environ 7 fois plus que le montant des exports des Etats-Unis vers la Russie.
Au sein de l’UE, les pays les plus touchés par les sanctions sont la Pologne, l’Allemagne, la France, l’Espagne et l’Italie.

La majorité des exportations françaises vers la Russie se composent de vins et de spiritueux, qui ne sont pas concernés par l’embargo.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Rotschild & Cie va aider Porochenko à vendre des actifs