DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : nouveaux attentats à Kirkouk et Bagdad


Irak

Irak : nouveaux attentats à Kirkouk et Bagdad

Les autorités irakiennes tentent d’apaiser les tensions interconfessionnelles après l’attaque contre une mosquée sunnite dans la province de Diyala, au nord-est de Bagdad. Cet attentat, qui a fait plus de 70 morts vendredi, a été imputé à des miliciens chiites qui auraient agi en représailles de la mort de leurs frères d’armes.

Ce samedi, le leader d’une importante milice chiite irakienne, Qais al-Khazali, a vivement condamné cet acte. “Ce qu’il s’est passé hier est un crime sur lequel on ne peut pas fermer les yeux. On ne peut ni le défendre, ni utiliser des mots pour le qualifier. Il y avait des femmes et des enfants dans cette mosquée. Les tuer est un acte barbare. C’est quelque chose que nous condamnons catégoriquement.’‘

Cet attentat pourrait compliquer un plus la tâche du nouveau Premier ministre Haïder al-Abadi de former un gouvernement d’union représentant toutes les communautés.

“Il y a des mains vicieuses et maléfiques qui tentent de détruire et diviser la société irakienne, dit cet habitant de Bagdad. Je peux vous assurer que ceux qui jouent avec la société irakienne, ce ne sont pas des Irakiens.’‘

La journée de samedi a été émaillée par de nouvelles violences notamment à Kirkouk, où un triple attentat à la voiture piégé a fait une vingtaine de victimes. Par ailleurs à Bagdad, un attentat contre un immeuble des services de renseignement a fait huit morts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : Angela Merkel favorable à une décentralisation accrue