DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Sénégal se protège face à la menace du virus Ebola


Sénégal

Le Sénégal se protège face à la menace du virus Ebola

Après avoir fermé sa frontière avec la Guinée, Dakar a empêché un avion de l’ONU en provenance du Liberia d’atterrir sur son sol. Pour les organisations humanitaires, le Sénégal servait jusqu’ici de plate-forme régionale, d’où elles pouvaient ensuite envoyer leur personnel dans les pays affectés par le virus pour effectuer leurs missions.

“Nous avons renforcé ce dispositif de protection en suspendant les dessertes qui nous reliaient aux pays qui sont affectés par Ebola depuis hier (jeudi)” a déclaré Abdoulaye Diouf Sarr, ministre du tourisme et du transport aérien.

La compagnie Air France est l’une des rares à encore assurer des rotations quotidiennes vers la Guinée et le Nigeria et trois fois par semaine vers la Sierra Leone. Un syndicat d’hôtesses et stewards d’Air France a appelé vendredi ses personnels à refuser d’embarquer à bord de ses vols, estimant qu’ils sont insuffisamment protégés.

“Le personnel naviguant prend des risques en allant même dormir dans ces pays-là parce qu’il n’y a pas de moyen de protection sur place. Air France donne un masque par naviguant. Ce sont des masques qui ont une durée de vie de cinq heures. Si l’on reste 24 ou 48 heures sur place, s’il se passe quoi que ce soit, on a plus de quoi se protéger”, explique Patrick-Henry Haye, chef de cabine et représentant syndical.

Deux cas suspects de patients pouvant avoir contracté le virus Ebola ont été mis à l’isolement dans deux hôpitaux espagnols. En Turquie, une Italienne de retour du Nigeria présenterait des syndromes suspects. Le dernier bilan global de l‘épidémie fait état de 1427 morts.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des camions russes à moitié vides déchargés à Louhansk