DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Méditerranée : le flot croissant de migrants clandestins


Italie

Méditerranée : le flot croissant de migrants clandestins

3500, c’est le nombre de migrants clandestins secourus en trois jours par les gardes-côtes italiens en Méditerranée.

Et puis il y a ceux qui sont morts durant la traversée. La marine italienne dit avoir découvert 18 corps ce dimanche dans un canot à la dérive au sud de l‘île de Lampedusa. Sans compter tout ceux portés disparus. Ainsi vendredi, un bateau a fait naufrage au large des côtes libyennes. Plus de 200 personnes se trouvaient à bord. Il n’y a qu’une quinzaine de survivants.

Ces clandestins embarquent généralement en Libye. Pourquoi ? Parce que vu le chaos qui règne dans ce pays, la surveillance des côtes y est beaucoup moins stricte.

Ces candidats à l’immigration viennent d’Afrique sub-saharienne, mais aussi d’Afrique du nord et du Proche-Orient.

D’après le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés, plus de 100 000 personnes sont arrivées en Italie par la mer depuis le début de l’année. Un chiffre record. Plus que jamais, les autorités italiennes demandent à l’Union européenne de se saisir du dossier. qui tentent de rallier l’Europe par la Méditerranée.
En trois jours, les gardes-côtes italiens disent avoir secourus 3500 personnes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La rentrée des classes reportée à Gaza