DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Texas, son pétrole... et ses parcs éoliens et solaires !

Vous lisez:

Le Texas, son pétrole... et ses parcs éoliens et solaires !

Taille du texte Aa Aa

C’est un État américain connu pour son pétrole, mais qui fait aussi parler de lui dans le domaine des énergies renouvelables. Le vent du changement souffle au Texas : c’est le thème de ce nouvel épisode de notre série sur les défis énergétiques de demain.

Éléments clés sur les énergies renouvelables :

  • Les énergies renouvelables sont des sources énergétiques naturelles inépuisables
  • En font partie les énergies éolienne, solaire, hydraulique, géothermique, marémotrice et issue de la biomasse
  • Les leaders mondiaux des énergies renouvelables sont les États-Unis, la Chine et l’Allemagne
  • De nombreux pays se sont fixé des objectifs ambitieux en la matière
  • L’Union européenne vise à obtenir 20 % de son énergie à partir de sources d‘énergie renouvelables d’ici 2020
  • Les États-Unis veulent faire de même tandis que la Chine espère atteindre dans le même laps de temps, un ratio de 15 %


Sa capitale, Austin, “était déjà préoccupée par l’environnement avant que ce soit quelque chose de tendance,” assure Brewster McCracken, ancien conseiller municipal et chercheur en énergie. “De nombreuses actions ont été menées par les différents maires depuis les années 80,” précise-t-il.

Les autorités locales ont un objectif : faire en sorte que les sources renouvelables couvrent 35% des besoins énergétiques de la ville d’ici 2020 et la partie pourrait être gagnée plus tôt que prévu.

Une grande partie des énergies renouvelables produites au Texas provient des plaines reculées de l’ouest du Texas où quelques-uns des plus grands parcs éoliens au monde s‘étendent à perte de vue. Cet État est le plus gros producteur d‘énergie de ce type des États-Unis. Une production qui permet de fournir en électricité des centaines de milliers de foyers et d’entreprises. Tous les bâtiments publics d’Austin sont alimentés à partir de sources renouvelables et de nombreux habitants ont accepté de payer un peu plus pour rendre leur consommation plus verte.

La ville dispose même de son propre site de production d‘énergie solaire : la centrale solaire de Webberville. “Sa puissance est de 30 mégawatts,” indique Tim Harvey, spécialiste du solaire chez Austin Energy, “elle produit assez d‘énergie pour fournir de l‘électricité à 5 000 habitations : c’est vraiment notre projet phare.” À sa mise en service en 2011, l’installation était la plus vaste du genre aux Etats-Unis.

La construction d’une deuxième centrale solaire – cinq fois plus grande – est prévue dans cette même région où la tendance des panneaux solaires, en général, devrait se confirmer, affirme Brewster McCracken : “la plupart des dispositifs d‘énergie renouvelable que l’on trouvera à l’avenir seront des panneaux solaires installés dans les villes : c’est une tendance globale parce que,” dit-il, “les prix des équipements vont continuer de baisser et que cela fera juste un petit surcoût lors de la construction d’un toit, cela va changer la donne.”

Actuellement, les énergies renouvelables représentent environ un cinquième de la production mondiale d‘électricité. Face aux craintes suscitées par le changement climatique, l‘éolien et le solaire se sont développés à un rythme soutenu. Mais d’après des experts, leur avenir dépendra des financements, des prix et de leur meilleure intégration aux réseaux nationaux. “Nos réseaux électriques ont été pensés pour avoir une production à grande échelle d’un côté et les consommateurs de l’autre,” rappelle Susan Krumdieck, spécialiste des sources énergétiques. “Les énergies renouvelables ne reposent pas sur ce principe : elles sont présentes à différents niveaux de cette chaîne et fonctionnent de manière intermittente,” affirme-t-elle, “donc ce sont les ingénieurs qui doivent concevoir des réseaux intégrant des sources renouvelables et non les responsables politiques.”

Mais d’autres spécialistes estiment que le soleil et le vent vu leur intermittence sont voués à rester minoritaires dans notre mix énergétique global.