DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dubaï dans le top 10 des villes les plus influentes du monde


monde

Dubaï dans le top 10 des villes les plus influentes du monde

C’est une première. Surfant sur sa prospérité et sa stratégie de mondialisation, Dubaï est la première ville du Moyen Orient à se hisser dans le peloton de tête des villes les plus influentes du monde d’après un classement établi par le magazine américain Forbes.
Londres et New York sont au coude à coude et se classent au premier et deuxième rang. Suivent respectivement Paris, Singapour, Tokyo, Hong Kong et Dubaï. Pékin et Sydney se partagent la huitième place, Toronto, San Francisco et Los Angeles, la dixième.
La liste a été élaborée à partir de 58 métropoles. Les critères d‘évaluations s’articulent autour du montant des investissements étrangers que ces villes parviennent à attirer, les secteurs économiques clés, les performances financières, la concentration de sièges sociaux d’entreprises importantes à l‘échelle mondiale, le développement des transports, la capacité de production, la technologie, la proximité des aéroports.

D’après le magazine Forbes, la stratégie gagnante de Dubaï, seule métropole de la région à parvenir à se détacher, dépend “en grande partie de son aéroport dont l’activité est en pleine expansion. Son terminal est le plus important du monde et un nouvel aéroport gigantesque est en construction”.
Toujours d’après Forbes, Dubai se classe au premier rang mondial en terme de connections aériennes, juste devant Londres. Son emplacement en fait la ville favorite des milieux d’affaires qui souhaitent établir un siège au Moyen Orient. Enfin, Forbes loue sa diversité, avançant que 86% de sa population est étrangère. “Au siècle dernier, seules les grandes villes, au coeur des empires, étaient les plus importantes : Londres, Paris, New York et Tokyo. Aujourd’hui la taille ne compte plus” explique Joel Kotkin, coauteur de l’analyse “nous sommes allés au delà des méthodes habituelles. Ce qui importe aujourd’hui, c’est leur influence”.
Avec le spécialiste en urbanisme, Ali Modarres, l’analyse Aaron Renn et le démographe Wendell Cox, Joel Kotkin a étudié les métropoles selon huit autres catégories pour arriver à ces résultats. La mixité ethnique, la présence des médias et le décalage horaire avec les pays asiatiques en faisaient partie. “Nous estimons que les facilités d’accès aux capitaux et aux informations sont essentielles pour rendre une ville influente” soulignent-ils.

photo cc Fabio Achilli, (CC BY 2.0)

Prochain article

monde

USA - $235 000 levés en soutien au policier qui a tué Michael Brown