DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'OMS met en garde contre l'e-cigarette


monde

L'OMS met en garde contre l'e-cigarette

Vente interdite aux mineurs. Utilisation prohibée dans les lieux publics clos.
Ces recommandations contre l’e-cigarette ont été proposées dans un rapport réalisé par l’Organisation Mondiale de la Santé.

L’OMS estime qu’une réglementation stricte doit être appliquée à la cigarette électronique, comme c’est déjà le cas pour la cigarette traditionnelle. La mise en garde contre les dangers de ce produit concerne en particulier les adolescents et les fœtus, particulièrement sensibles à ses effets.

“Je ne suis plus un ado donc je ne me sens pas concerné. Je ne sais pas, j’ai le sentiment, mais je me trompe peut-être, que c’est moins dangereux que la cigarette” explique ce fumeur.

Moins dangereuse que la cigarette traditionnelle certes, mais pas pour autant inoffensive.

“C’est le rôle de l’OMS d‘être prudente, de dire aux gens que ce produit n’est pas anodin, ce produit crée des addictions, entretient des addictions et c’est une bonne chose pour les personnes qui sont dépendantes. Ce n’est pas une bonne chose pour les innocents comme les fœtus dans le ventre de leur mère ou les enfants dans les écoles” précise le docteur Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l’Office français de prévention du tabagisme.

La publication de ce rapport intervient en plein boum du marché de la cigarette électronique. Aujourd’hui, les consommateurs ont par exemple le choix entre 466 marques.
Selon l’OMS, en 2013, 3 milliards de dollars auraient été dépensés dans le monde dans ce secteur.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La crise ukrainienne au menu du sommet de Minsk, sur fond d'escalade du conflit