Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Hollande annonce un projet de loi sur le droit d’association professionnelle des militaires (Elysée) – AFP
Les secrets du tombeau d’Amphipolis
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook

Sur le site antique d’Amphipolis, au nord de la Grèce, des archéologues ont mis au jour; en 2012, une tombe vieille de plus de 2300 ans. A l’entrée, deux sphinx gardent la porte.Mais qui gardaient-ils? Certains spécialistes évoquent le nom d’Alexandre le Grand, l’empereur macédonien mort à 32 ans et dont la tombe n’a jamais été retrouvée. Pour le Ministère de la Culture, il est encore trop tôt pour faire un lien quelconque.Mais preuve de l’importance de cette découverte, Antonis Samaras le Premier ministre grec, s’est déplacé en personne sur le site pour observer l’avancée des travaux.

Qui se cache derrière ces murs?

L’enceinte, qui s‘étend sur 500 m de long, laisse penser à une personne de très haute importance. “Il est certain qu’on se trouve là devant une découverte très significative. Cette région de Macédoine continue à nous surprendre, en nous révélant ses trésors uniques qui la composent, tout cela permet de tisser cette mosaïque unique qu’est l’histoire grecque”, analyse Antonis Samaras, le Premier ministre grec. Après deux ans de travaux continus, les archéologues sont entrés dans le tombeau mais ils n’ont, pour l’heure, pu visiter que les premières salles. Le site d’Amphipolis n’a pas encore révélé tous ses secrets.

OK Sous le temple maya, un nouveau monde à découvrir

Quels secrets le temple maya de Kukulcan recèlent-t-il? Des chercheurs de l’université de Mexico s’apprêtent à explorer le sol sous le temple situé dans la péninsule du Yucatan, au Mexique. Ils espèrent y trouver des tunnels, des tombes et des chambres cachées grâce à des outils de prospection électrique. Pour René Chavez, il s’agit “avant tout de montrer s’il y a bien une structure qui existe sous la pyramide ou non. C’est une découverte qui pourrait être très importante pour l’archéologie mexicaine”.

Cette technologie consiste à placer des électrodes tout autour de la structure et dévoiler ainsi d‘éventuelles disparités dans le sous-sol. Après l‘émission de courants électriques, des mesures permettent de voir si l‘électricité est entravée ou non par un élément dans le sol. “Tout ce que nous trouverons et les résultats que nous obtiendrons vont ouvrir un champ d‘études qui nous permettra d‘étudier d’autres sites archéologiques et d’autres pyramides qui se trouvent au Mexique”, explique Andres Tejero.

Cette méthode de prospection a déjà été utilisée par ces scientifiques lors d’une étude d’anciennes structures d’un site archéologique. Elle avait mis au jour des tunnels de l‘époque colonial dans le centre historique de Morelia, une ville de l’Ouest du Mexique, située dans l’Etat du Michoacan. La civilisation maya a étendu son empire sur une partie de l’Amérique centrale actuelle, sur les zones correspondant au sud du Mexique, au Guatemala, au Belize et au Honduras.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :

Consultez les sujets à la une