DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gaza : le conflit laissera beaucoup plus de traces dans l'économie palestinienne

Vous lisez:

Gaza : le conflit laissera beaucoup plus de traces dans l'économie palestinienne

Taille du texte Aa Aa

La Banque centrale israélienne estime que la conflit va faire perdre 0,5 point de croissance à l‘économie du pays qui devrait donc atteindre selon l’institution 2,4% cette année. Avec une baisse de 25% de l’activité touristique en juillet et la réduction progressive des dépenses de consommation des israéliens, la Banque centrale israélienne a donc pris la décision lundi d’abaisser d’un quart de point de pourcentage son principal taux d’intérêt pour le porter à son niveau le plus bas : à 0,25%.

L‘économie des territoires palestiniens est autrement plus touchée avec au premier rang la très forte baisse de l’activité touristique.

“Nous avons eu beaucoup d’annulations ce mois-ci : au mois d’aout et en juillet aussi, affirme Rula Ma’ayah, la ministre palestinienne chargée du tourisme. Nous avons connu une baisse des touristes arrivant en Palestine de 60 à 65%”.

Le tourisme, l’industrie dans son ensemble mais aussi l’agriculture des territoires palestiniens ont beaucoup souffert du conflit.
Quand aux pêcheurs gazaouis, selon la FAO, ils ont perdu 10% des recettes de leur pêche habituelle pendant le conflit.