DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondiaux de judo : doublé des Japonais

Vous lisez:

Mondiaux de judo : doublé des Japonais

Taille du texte Aa Aa

A 29 ans, Nae Udaka monte pour la première fois sur le podium d’un championnat du monde, qui plus est sur la plus haute marche.

La Japonaise s’impose à Tcheliabinsk, en Russie, dans la catégorie des moins de 57 kilos.

Elle s’assure du titre en infligeant cet ippon à la malheureuse portugaise Telma Monteiro, qui s’incline en finale pour la quatrième fois de sa carrière.

Ex-championne du monde chez les juniors, la Néerlandaise Sanne Verhagen se pare de bronze en remportant le tableau des repêchages.

Un yuko lui suffit pour se défaire de la Mongole Sumiya Dorjsuren.

Elle partage sa troisième place avec la Française Automne Pavia.

C’est en prolongation, au golden score, que la double championne d’Europe vient à bout de celle qui était championne du monde, la Brésilienne Rafaela Silva.

Nakaya récupère sa couronne

Les Japonais sont dominateurs chez les femmes comme chez les hommes, en témoigne le succès de Riki Nakaya.

Il récupère son titre mondial, décroché en 2011 mais abandonné l’an passé, chez les moins de 73 kilos.

Il réussit ce ko-uchi-gari pour ippon à 1 minute 30 du terme de la finale l’opposant au surprenant nord-coréen Kuk-Hyon Hong.

Représentant des Emirats Arabes Unis, Victor Scvortov attend le temps additionnel pour terrasser Young-Jun Lee sur ce ko-soto-gake.

Il prend donc l’une des deux médailles de bronze, l’autre revenant, comme il y a trois ans, au Russe Musa Mogushkov.

C’est déjà la cinquième médaille pour le pays organisateur qui court toujours après l’or.