DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"The Guvnors": confrontation de gangs, choc de générations

Vous lisez:

"The Guvnors": confrontation de gangs, choc de générations

Taille du texte Aa Aa

“The Guvnors”, titre du dernier film de Gabe Turner, raconte l’histoire d’un conflit de générations, sur fond d‘émeutes urbaines. Un ancien hooligan, à la vie désormais rangée, replonge dans la violence.

Le film s’appuie sur des faits réels, comme l’explique le réalisateur britannique. “Je me suis inspiré de ce qui s’est passé lors des émeutes à Londres, précise-t-il. On avait vu, à ce moment-là, une bande de jeunes débouler dans un quartier, et les habitants de ce quartier, notamment un groupe d’anciens hooligans, étaient descendus à leur tour dans la rue pour empêcher les jeunes de tout casser. C’est ça, en fait, le point de départ de l’histoire, et c’est ça que j’ai développé dans le film”.

Deux acteurs incarnent ces générations qui s’opposent. D’un côté, l’acteur Doug Allen, dans le rôle de Mitch, ancien membre du groupe de hooligans qui s’appelait ‘The Guvnors’. Et en face, une star britannique du Hip-Hop, Harley Silvester, qui joue le jeune leader de gang, en quête de faits d’armes.

Harley Silvester est surtout connu pour sa musique. Avec Jordan Bootsy Stephens, il forme le duo “Rizzle Kicks”… un groupe qui a vendu plus de 600 000 exemplaires de son album “Stereo Typical”. Interrogé sur son rôle dans “The Guvnors”, il s’explique : “Cela aurait été facile – enfin pas vraiment facile, disons plutôt logique – pour moi, de jouer un rôle qui soit un peu la caricature de ce que je suis avec “Rizzle Kicks”, vous voyez ce que je veux dire. Je me serais coulé dans la peau du personnage. Mais là, quand j’ai lu le scénario, j’ai compris qu’il fallait que je me défonce pour incarner ce personnage tellement loin de ce que je suis au quotidien. Je me suis dit que si j’arrivais à bien jouer ce personnage, alors les gens pourraient dire ‘OK, ce gars peut être considéré comme un acteur à part entière’.”

Le film “The Guvnors” est sorti à la mi-août sur les écrans britanniques.