DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gaza : de l'aide alimentaire, mais rien pour reconstruire

Vous lisez:

Gaza : de l'aide alimentaire, mais rien pour reconstruire

Taille du texte Aa Aa

La réouverture partielle du point de passage de Rafah, entre l’Egypte et la bande de Gaza, est une véritable bouffée d’oxygène supplémentaire pour fournir toute l’aide humanitaire nécessaire aux habitants de l’enclave palestinienne, étouffés par un blocus de plus de sept ans et une énième guerre dévastatrice.

Pour l’instant, c’est essentiellement de la nourriture et des biens de consommation qui sont acheminés, notamment par les camions du Programme alimentaire mondial (PAM). Pour rebâtir ou remettre en état les quelque 55 000 maisons détruites ou endommagées par les frappes israéliennes, les Palestiniens auront besoin de matériaux de construction. Dans la foulée de l’accord de cessez-le-feu permanent, Israël a fait savoir que les restrictions concernant certains matériaux seraient allégées. Des mots qui ne se sont, pour l’instant, pas traduits en actes.